activisift.fr
Image default
maison14 Vie Pratique

Loi des Mobilités : Les nouvelles règles à connaître pour l’installation des bornes de recharge électrique

Rate this post

Découvrez les dernières règles de la Loi des Mobilités en matière d’installation des bornes de recharge électrique. Avec l’essor des véhicules électriques, il est essentiel de connaître ces nouvelles dispositions pour se conformer aux normes en vigueur. Quelles sont les exigences à respecter ? Quels sont les points clés à prendre en compte pour installer une borne de recharge ? Nous vous dévoilons tout dans cet article afin que vous puissiez être informé et préparé pour cette transition vers une mobilité plus verte et durable. Consultez notre guide complet pour ne rien manquer de ces nouvelles règles !

Les obligations légales pour les bornes de recharge électrique

La réglementation IRVE, ou Loi de Mobilités, a pour but d’encourager l’utilisation des véhicules électriques et de faciliter la mise en place et l’accès aux bornes de recharge. Les gestionnaires de ces stations sont tenus à respecter des obligations légales pour remplir les critères définis par ce règlement. Par exemple, les points de recharge doivent apporter une information suffisante aux conducteurs afin qu’ils puissent prendre connaissance des tarifs et des processus liés à leur utilisation.

La réglementation IRVE impose également des critères techniques pour les bornes de recharge tels que la puissance, le type de prise et le protocole du câble utilisé pour le raccordement, afin d’assurer une sécurité optimale pour les usagers. Une installation certifiée par un organisme agréé est obligatoire afin que les conducteurs puissent bénéficier d’une recharge confortable et sûre.

Les critères d’implantation des IRVE selon la Loi des Mobilités

Selon la Loi des Mobilités, l’implantation des Installations Réceptrices à Véhicules Électriques (IRVE) doit respecter certains critères. Ces derniers sont indispensables pour une bonne exploitation des services de recharge. Voici les principaux critères imposés par la Loi :

  • La distance entre deux IRVE ne doit pas excéder 50 kilometres. Il faut donc éviter la superposition inutile et maintenir une distance suffisante entre chaque point de recharge.
  • Vérifier que les points d’arrêt sont bien dotés en équipements réservés à un usage public, tels que les rames, les services de transport en commun, les parkings, etc.
  • Évaluer le potentiel d’utilisation des IRVE, en analysant l’accès et le temps passé sur les points d’alimentation.
  • Etablir un rapport entre le nombre maximal d’utilisateurs et le nombre d’IRVE disponibles, pour assurer un bon taux d’occupation des points de recharge.
  • Surveiller l’usage des IRVE à travers leur fréquentation et leur occupation, afin d’optimiser le stockage.

Les démarches administratives pour l’installation d’une borne de recharge électrique

L’installation d’une borne de recharge électrique vise à permettre aux véhicules électriques ou hybrides rechargeables de recharger leur batterie. Afin de pouvoir profiter des points de recharge, les propriétaires doivent prendre certaines démarches administratives. La réglementation IRVE, par exemple, est une loi qui régit l’installation et l’utilisation des bornes de recharge sur le territoire français.

Tout d’abord, la réglementation IRVE exige que chaque propriétaire aille au Centre Nationale d’Information sur les Énergies Renouvelables (CNIEER) afin de se procurer une autorisation d’exploitation. Cette autorisation permet aux entreprises ou organisations souhaitant installer des bornes de recharges électriques sur leurs propriétés d’accéder à l’accès prioritaire aux infrastructures. Le propriétaire doit également souscrire à un abonnement et obtenir une offre tarifaire adaptée à ses besoins.

Ensuite, il faut demander à un installateur qualifié de s’occuper du raccordement à la réseau et de la mise en place de la borne. L’installateur s’assurera que toutes les normes sont respectées et qu’aucun risque de court-circuit n’existe. Une fois la borne installée, le propriétaire devra s’acquitter des taxes et paiements liés à son installation auprès des fournisseurs locaux et nationaux. Il devra également souscrire à une assurance pour protéger sa borne contre les vols et les actes malveillants.

Ainsi, pour l’installation d’une borne de recharge électrique, il est important de comprendre l’ensemble des démarches administratives définies par la Réglementation IRVE.

Les normes de sécurité à respecter pour les bornes de recharge électrique

La Réglementation IRVE (Intermodalité des Réseaux de Véhicules Electriques) prévoit des normes de sécurité à respecter lors de l’installation et de l’utilisation des bornes de recharge électrique. La mise en oeuvre des dispositions inhérentes à la sûreté et à la sécurité nécessite par exemple une certification des installations, un suivi et un entretien régulier, une surveillance du courant et une protection mécanique.

Les systèmes d’alimentation devront être homologués selon la directive 2014/35/UE, ce qui permettra garantir leur compatibilité avec les véhicules électriques. Une fois le matériel installé, les exploitants devront souscrire à une assurance spécifique pour couvrir tous les risques associés aux bornes et aux véhicules qu’elles alimentent.

Il est primordial pour les exploitants de prendre connaissance des différents règlements applicables pour garantir le bon fonctionnement des bornes et assurer le respect des normes en vigueur.

Les avantages fiscaux liés à l’installation de bornes de recharge électrique

Le cadre réglementaire de l’Initiative pour les Véhicules Électriques (IRVE) est issu de la Loi des Mobilités, qui permet à l’État et aux collectivités territoriales d’accorder des avantages fiscaux à ceux qui installent des bornes de recharge électrique. Ces avantages fiscaux peuvent aider à couvrir le coût initial de l’installation des bornes et par conséquent encourager l’adoption de véhicules électriques.Les aides peuvent prendre la forme d’un crédit d’impôt ou d’une exonération fiscale.

Crédit d’impôt

Le crédit d’impôt permet aux propriétaires de véhicules électriques et hybrides rechargeables de récupérer une partie du coût lié à l’achat et à l’installation des bornes. Ce crédit peut atteindre jusqu’à 50% du montant total des dépenses engagées. Pour bénéficier du crédit d’impôt, les propriétaires doivent se conformer aux critères définis par l’IRVE, qui comprennent le type et le nombre de bornes, leur emplacement et leur utilisation.Cela signifie que les propriétaires doivent fournir un rapport annuel sur leur utilisation.

Exonération fiscale

Les collectivités territoriales ont la possibilité de proposer une exonération fiscale à certains particuliers ou entreprises qui installent des bornes de recharge électrique. Les critères et conditions applicables peuvent varier selon le lieu et il est important de s’assurer que les parties concernées sont en mesure de remplir toutes les exigences requises. Cette exonération fiscale variera également en fonction du type, du nombre et de l’emplacement des bornes.

Autres articles à lire

Recharger votre Mercedes EQA : Trouvez la borne idéale pour une autonomie optimale !

Irene

Les différentes aides à l’achat de voitures hybrides en 2023 : tout ce que vous devez savoir !

Irene

Plafonds trop hauts ? Voici comment abaisser votre espace en toute simplicité !

Irene

Le nombre optimal d’interrupteurs pouvant être branchés sur un télérupteur

Irene

Les étapes essentielles pour réussir les branchements du tableau électrique

Irene

Les règles d’accessibilité pour les chambres PMR : tout ce que vous devez savoir

Irene