activisift.fr
Image default
Aménagement

Tout savoir du curage bâtiment

Le curage bâtiment est une étape de la démolition d’un bâtiment, qui quant à elle regorge aussi de certaines procédures. En effet, il est important qu’une telle intervention soit assurée par un professionnel car cela garantit un travail bien fait et ceci dans le respect des normes. Toutefois, il faudra faire une distinction entre curage bâtiment et démolition. Ces deux concepts sont différents même s’il existe une nuance entre eux.

Qu’est-ce ce que le curage bâtiment ?

Le curage bâtiment est un procédé de démolition consistant à la destruction d’un édifice tout en retirant les éléments qui ne sont pas constructifs. En effet, quand on parle d’éléments non constructifs, il peut être question du béton détérioré, des menuiseries, du revêtement du sol et des murs ou encore les cloisons non porteuses en plâtre. Au terme d’un curage, on ne retrouvera que les planchers, les murs ainsi que les dallages qui resteront.

Par ailleurs, nombreuses sont les raisons pouvant conduire à un curage bâtiments. Parmi elles il y a la préparation du désamiantage, en effet, cette pratique peut nécessiter que vous réalisiez au préalable un curage. Ensuite, il peut être nécessaire de faire un curage pour faciliter le tri de déchets. Le retrait des polluants est donc une tâche qui doit être précédée d’un curage. Enfin, l’on peut réaliser le curage en vu de préserver quelques éléments d’un bâtiment pour que ces derniers servent pour la construction d’un autre.

La différence entre démolition et curage

Comme dit plus haut, il est nécessaire de faire une distinction entre curage et démolition. La démolition d’un bâtiment est une pratique consistant à la destruction de ce dernier. Démolir une habitation, c’est la démanteler. Toutefois, cette destruction peut être partielle, c’est-à-dire une portion du bâtiment ou totale. Mais, elle s’accentue plus sur la destruction des gros œuvres effectués sur le bâtiment. Parmi, les réalisations en démolition on peut citer le piochage des dalles de béton, l’ouverture des mûrs maçonnés et le carottage.

Quant au curage, il est plus souvent réalisé sur les éléments de second œuvre, cette tâche s’avère plus technique. Car elle doit être réalisée en fonction de l’objectif, suivant une certaine retenue. Il ne faut pas vouloir enlever le revêtement et affecter le mur. C’est d’ailleurs pourquoi il est important que la tâche soit réalisée par des professionnels du domaine. Et ceci surtout si le curage nécessite l’intervention de substances renfermant du plomb ou l’amiante. Dans ce cas, même le processionnel devra faire attention lors des manipulations.

Les méthodes pour la réalisation du curage

Pour faire un curage bâtiment, trois différentes méthodes sont applicables.

La méthode de percussion

Cette méthode est à privilégier dans le cas où la surface que vous souhaitez démolir n’est pas trop vaste. Dans l’application de cette méthode, nombreux sont les outils dont le professionnel aura besoin. On retrouve en effet, le mini brise-roche, le marteau-piqueur et aussi le brise-béton. Toutefois, gardez que cette méthode peut générer un bruit suffisamment perturbant.

La méthode par scarification

Cette méthode de curage est celle que vous devez privilégier si vous êtes en face de grandes couches de béton. Elle met à votre disposition le nécessaire au terme de la tâche. Dans la réalisation, l’on devra utiliser un rouleau avec des pointes métalliques. Cette technique peut s’avérer vraiment efficace, car elle peut vous permettre de travailler sur près de 100 m² de surface horizontale et ceci en une heure de temps seulement.

Le curage par hydro-démolition

Cette dernière méthode consiste à se servir du jet d’eau qui libère une haute pression capable de détruire le béton de surface. Par rapport aux précédentes méthodes, la vibration lors de la démolition est moindre. D’autre part, la méthode par hydro-démolition préserve l’armature ainsi que le support du fond du béton.

Comment effectuer le curage d’un bâtiment ?

Plusieurs étapes constituent cette opération de curage. Dans un premier temps, avant de commencer le travail, il faudra détecter les réseaux d’électricité, d’eau et de gaz et les résilier. Cela permettra au professionnel de travailler sans courir le moindre danger. Ensuite, il faudra penser à la sécurisation du chantier. Cette étape consistera à interdire le public d’accéder au chantier. Cela se fait notamment par l’installation d’une clôture de sécurité. Seuls ceux qui interviennent dans le bâtiment auront l’autorisation d’y accéder.

Quand tout cela est assuré, les travaux de curage peuvent débuter. Ainsi, les éléments non constructifs sont retirés et le bâtiment est débarrassé des déchets. Par ailleurs, il peut être nécessaire de faire le désamiantage dans le cas où des constituants aimantés sont présents. Enfin, le curage se terminera par une évacuation des déchets.

Combien coûte le curage d’un bâtiment ?

Comme préciser précédemment, il est important que le curage soit assuré par des professionnels dans le domaine. Ayant une certaine expérience, ces derniers pourront user de leurs compétences pour vous faire un curage parfait. Ils seront en mesure de résilier les réseaux, installer les lots techniques et déshabiller le bâtiment sans la moindre complication. De plus, le travail se fera avec rapidité.

Par ailleurs, sachez que vous aurez plus d’avantages à confier le travail à une entreprise spécialisée qu’à une entreprise généraliste. En effet, celle spécialisée sera en mesure de vous offrir un travail pointu et bien fait dans les moindres détails.

En ce qui concerne le tarif du curage bâtiment, ce dernier est déterminé suivant la superficie attaquée et la technique de curage utilisée. Les différentes entreprises proposeront leurs propres tarifs, ainsi, il sera nécessaire de faire des comparaisons de devis pour bien faire votre choix du professionnel.

Le curage et sa nouvelle qualification

Autrefois, les professionnels en curage n’avaient qu’à s’attaquer aux murs et retirer les éléments non constructifs. Mais depuis quelques années, des évolutions réglementaires et écologiques viennent régir le curage bâtiment. En effet, le métier a d’ailleurs évolué à cause des obligations de désamiantage et des opérations de déplombage précédant la démolition. Également, dans un autre aspect intervient dans l’évolution de la profession, il s’agit de la loi relative à transition énergétique. Cette loi du 17 août 2015 qui permet le tri, le recyclage et la revalorisation des matériaux de chantier. Ainsi, un curage maîtrisé permet un tri circulaire optimisé.